Le Parlement européen démarre son enquête sur l’affaire d’espionnage Pegasus : "Il y a une crise de l’état de droit"

Il s’agit de porter au niveau de l’UE le débat sur l’utilisation de ce logiciel par des gouvernements.

Le Parlement européen démarre son enquête sur l’affaire d’espionnage Pegasus : "Il y a une crise de l’état de droit"
©AFP
"C'est clairement une violation de droits fondamentaux, de l'immunité parlementaire, de la liberté d'expression, du droit d'association, à la vie privée, à l'action politique", s'est indignée mardi Diana Riba, lors du lancement des travaux de la commission d'enquête du Parlement européen...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité