Vladimir Poutine serait-il malade d'un cancer? "Il vit dans une bulle avec un médecin"

Un journaliste russe émet l'hypothèse que Vladimir Poutine serait atteint d'un cancer de la thyroïde.

Rédaction
Vladimir Poutine serait-il malade d'un cancer? "Il vit dans une bulle avec un médecin"
©AP

Depuis plusieurs années déjà, la santé de Vladimir Poutine suscite des interrogations. A plusieurs reprises, le président russe est apparu avec un visage différent dû, visiblement, à certaines opérations. Pourtant, il a fait de sa puissance physique l'un de ses atouts majeurs pour convaincre de sa force. Notamment grâce à des vidéos où on le retrouvait à pêcher, se battre avec un ours ou sur un tatami de judo.

Mais cette image féroce de lui ne serait en fait qu'une façade. C'est ce qu'affirme l'un de ses fervents opposants: Roman Badanin. Ce dernier est le fondateur du média indépendant russe Proekt. Il a notamment publié une enquête qui s'est concentrée sur la santé du chef du Kremlin. Après ses recherches, cet exilé a notamment émis la possibilité que Vladimir Poutine soit atteint d'un cancer de la thyroïde.

Sur BFM TV, le journaliste a donné plus d'informations à propos de ses investigations. "Je dirais que notre enquête ne confirme pas qu'il est atteint d'un cancer de la thyroïde", a-t-il commencé. "Mais il est entouré de médecins depuis cinq ou sept ans. Ils sont un nombre important à le suivre et ce chiffre ne fait que croître."

Roman Badanin assure que le président russe, qui aura 70 ans en octobre, est de plus en plus esseulé par son cercle de médecins. "Vladimir Poutine vit dans une bulle. Il s'est complètement isolé du monde extérieur", poursuit-il. Par rapport à son potentiel cancer, le journaliste a expliqué l'un des indices qui lui avait mis la puce à l'oreille. "À chaque fois qu'il disparaît de la scène médiatique, l'un de ses accompagnateurs les plus réguliers est un médecin spécialiste du cancer de la thyroïde. Donc on se demande pourquoi il se trouverait si régulièrement aux côtés de Poutine. Un médecin n'est pas censé accompagner une personne en bonne santé."

Dans cette enquête, le nom du médecin est donné. Il s'agit de Evgueny Selivanov. Et le fondateur du média a également divulgué que Poutine l'aurait consulté au moins 35 fois en quatre ans. En tout, il serait resté 166 jours au chevet du président. Pour se soigner, il utiliserait même des moyens assez peu conventionnels. "Comme des bains de sang de renne par exemple", ajoute-t-il.

Pour mener à bien ces investigations, Roman Badanin a dû s'exiler. En effet, il a expliqué que cette enquête a été menée depuis Stanford. Notamment parce que Proekt a été interdit par le Kremlin depuis juillet dernier à cause d'une autre enquête de ses équipes à propos de la corruption dont est soupçonné le ministre de l'Intérieur et son entourage. Ce qui a obligé toute sa rédaction à quitter le pays.

Sur le même sujet