Une étudiante accusée de "réhabiliter le nazisme" pour avoir twerké devant un mémorial en Russie

"Je ne savais pas ce que ce mémorial signifiait", a-t-elle expliqué dans une vidéo publiée par les autorités russes.

Une étudiante accusée de "réhabiliter le nazisme" pour avoir twerké devant un mémorial en Russie
©dr
J.F.

Rebecca Ziba, 21 ans, a été arrêtée en Russie après avoir posté sur Instagram une vidéo d'elle en train de twerker devant un mémorial situé dans la ville de Khanty-Mansiysk.

Selon Euronews, qui révèle l'information, l'étudiante zambienne est accusée de "réhabiliter le nazisme". Elle risque jusqu'à 3 ans de prison et 3 millions de roubles (34.500 euros) d'amende

Une commission d'enquête russe a confirmé qu'une enquête avait été ouverte pour une "profanation du symbole de la gloire militaire" survenue le 16 avril dernier. Selon elle, "une jeune femme a dansé de façon obscène avec comme toile de fond la Flamme éternelle, un mémorial à la gloire des soldats du district morts pendant la Grande guerre patriotique." C'est de cette façon que la Russie appelle le conflit qui l'a opposée à l'Allemagne nazie durant la Seconde Guerre mondiale. Fait aggravant, selon la commission d'enquête russe, la jeune femme a partagé la vidéo sur un réseau social, "accompagné d'une inscription offensante". Selon Euronews, la légende de la vidéo avait une vocation humoristique.

Rapidement retrouvée et arrêtée par les forces de l'ordre, la jeune femme s'est excusée de son comportement, comme on peut le voir dans une vidéo publiée par la commission d'enquête. "En postant cette vidéo, je ne voulais pas offenser qui que ce soit ou être irrespectueuse. Je ne savais pas ce que ce mémorial signifiait. Je m'excuse auprès de tout le monde."

Selon Euronews, peu d'informations circulent sur ses conditions de détention. Il n'est par exemple pas sûr qu'elle soit assistée d'un avocat.

Sur le même sujet