Le grand argentier du Liban suspecté de blanchir de l’argent à Bruxelles

En soutien de la justice française, la CTIF a enquêté sur les investissements immobiliers de Riad Salamé

Avenue Louise 209 et 209A
©Marie Russillo
Frédéric Loore, Clément Fayol et Antoine Harari
Il ne manquait plus que la Belgique. Après la Suisse, le Liban, la France, l’Allemagne et le Luxembourg, les enquêtes financières qui visent Riad Salamé, le très influent gouverneur de la Banque du Liban (BDL), s’étendent au royaume. L’ancien banquier d’affaires de Merrill Lynch, 71...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet