Berlin demande la "libération immédiate" du mécène turc Osman Kavala

La ministre des Affaires étrangères allemande Annalena Baerbock a demandé lundi la "libération immédiate" du mécène turc Osman Kavala, bête noire du président Recep Tayyip Erdogan, condamné à la perpétuité par un tribunal à Istanbul.

Berlin demande la "libération immédiate" du mécène turc Osman Kavala
©AFP

"Nous nous attendons à ce qu'Osman Kavala soit libéré immédiatement", a déclaré la cheffe de la diplomatie allemande dans un communiqué. Cet arrêt "est en contradiction flagrante avec les normes de l'État de droit et les obligations internationales auxquelles la Turquie s'est engagée en tant que membre du Conseil de l'Europe et candidate à l'adhésion à l'UE", ajoute-t-elle.

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a demandé à la Turquie de libérer M. Kavala, rappelle Mme Baerbock dans son communiqué. Le directeur Europe d'Amnesty International, Nils Muiznieks, avait plus tôt fustigé dans un communiqué une "parodie de justice" qui "défie le bon sens".

Figure de la société civile turque, Osman Kavala, 64 ans, est détenu depuis quatre ans et demi. Il était accusé d'avoir cherché à renverser le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan via le financement des manifestations anti-gouvernementales dites "mouvement de Gezi" en 2013 et lors du coup d'Etat raté de juillet 2016.

L'affaire Kavala a déclenché à l'automne une crise diplomatique, Ankara menaçant d'expulser une dizaine d'ambassadeurs occidentaux, dont celui des États-Unis, qui avaient réclamé sa libération.