Les renseignements britanniques à l’épreuve de l’Ukraine: "C’est important parce que les alliés ne veulent pas intervenir militairement"

Les Britanniques luttent contre la désinformation russe.

Les renseignements britanniques à l’épreuve de l’Ukraine: "C’est important parce que les alliés ne veulent pas intervenir militairement"
©AP
Jeremy Fleming parle très peu en public et ses discours sont rarement filmés. Et pour cause : depuis 2017, il est le directeur de GCHQ, l'agence du renseignement, de la sécurité et de la cybersécurité britannique. En visite à Canberra, la capitale australienne, il a pourtant fait part le 31 mars de ses...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet