Poutine n'est pas "sérieux" dans ses intentions de négocier avec l'Ukraine, déplore Blinken

Le président russe Vladimir Poutine n'a pas démontré de "sérieux" dans ses intentions de négocier avec l'Ukraine pour mettre fin au conflit, a estimé mardi le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken.

"Nous n'avons pas vu de signe jusqu'ici que le président Poutine est sérieux à propos de négociations significatives", a déclaré M. Blinken devant la commission des Affaires étrangères du Sénat américain.

Les Etats-Unis soutiendront les autorités ukrainiennes dans leurs efforts diplomatiques pour négocier un accord de paix, a ajouté le chef de la diplomatie américaine, expliquant que "notre objectif est de nous assurer qu'elles ont la capacité de repousser l'agression russe et, en effet, de renforcer leur position à une éventuelle table de négociation".

Antony Blinken répondait au sénateur Rand Paul, un républicain opposé à la politique interventionniste américaine, qui accusait le président Joe Biden d'avoir contribué à la décision de M. Poutine d'envahir l'Ukraine en "battant le tambour d'une admission de l'Ukraine au sein de l'Otan".

Mais pour le diplomate en chef américain, il était clair, en discutant avec la Russie avant le lancement de l'invasion le 24 février, que les critiques de M. Poutine sur l'intégration de Kiev à l'Alliance étaient un prétexte.

"Nous avons tenté de discuter sérieusement avec (les Russes) sur ces questions", a-t-il expliqué. "Il était très clair, selon les propres mots du président Poutine, que cela n'avait jamais été à propos d'une potentielle entrée de l'Ukraine dans l'Otan, mais parce qu'il a toujours cru que l'Ukraine ne mérite pas d'être un pays souverain et indépendant".

Poutine dit à Guterres espérer toujours un "résultat positif" dans les négociations avec l'Ukraine

Le président russe Vladimir Poutine a par ailleurs affirmé mardi au chef des Nations Unies Antonio Guterres croire toujours en une issue positive des négociations avec l'Ukraine, malgré la poursuite des combats entre les deux pays.

"Malgré tout, les négociations se poursuivent (...) J'espère que nous arriverons à un résultat positif", a-t-il déclaré durant sa rencontre au Kremlin avec M. Guterres.

Sur le même sujet