Ukraine: déjà 5,3 millions de réfugiés, l'ONU en attend 3 millions de plus

Près de 5,3 millions de réfugiés ukrainiens ont fui leur pays depuis l'invasion par les troupes russes il y a deux mois, et l'ONU s'attend à ce qu'il y en ait 3 millions de plus d'ici la fin de l'année.

Ukraine: déjà 5,3 millions de réfugiés, l'ONU en attend 3 millions de plus
©AP

Selon le HCR, au 25 avril, 5.264.767 Ukrainiens avaient quitté leur pays depuis le début de l'invasion russe le 24 février, soit 32.753 de plus que le chiffre de la veille.

Si le flux s'est très nettement ralenti depuis le mois de mars, l'ONU estime néanmoins dans ses nouvelles projections que 3 millions de réfugiés supplémentaires pourraient venir s'ajouter à la cohorte de ceux qui ont déjà fuit combats et bombardements incessants, d'ici à la fin de cette année.

Ce nouveau nombre de 8,3 millions de réfugiés est "un chiffre de planification", fondé sur un examen des mouvements de population et des divers scénarios possibles en Ukraine, a déclaré une porte-parole du HCR, Shabia Mantoo, lors d'un point de presse à Genève.

Le HCR demande 1,85 milliard de dollars pour soutenir ses actions et celles de ses partenaires en faveur de ces personnes fuyant leur pays en guerre.

Les femmes et les enfants représentent 90% de ces réfugiés, les hommes de 18 à 60 ans, susceptibles d'être mobilisés, n'ayant pas le droit de partir.

Près des deux tiers des enfants ukrainiens ont dû fuir leur foyer, y compris ceux se trouvant toujours dans le pays.

Plus de 7,7 millions de personnes ont quitté leur foyer mais se trouvent toujours en Ukraine, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Avant l'invasion russe, l'Ukraine comptait une population de 37 millions de personnes dans les régions sous le contrôle de son gouvernement. Ce chiffre exclut la Crimée (sud), annexée en 2014 par la Russie, et les régions de l'est contrôlées par des séparatistes prorusses.

Pologne

Près de six réfugiés Ukrainiens sur dix (2.922.978 au 25 avril) ont fui en Pologne, qui en accueille de très loin le plus grand nombre, même si certains se rendent ensuite dans d'autres pays européens.

Parallèlement, plus de 800.000 personnes ont traversé la frontière polonaise pour entrer en Ukraine -des hommes ukrainiens rejoignant l'armée ou encore des habitants rentrant chez eux-, selon les gardes-frontières polonais.

Avant la guerre, environ 1,5 million d'Ukrainiens vivaient en Pologne, principalement des travailleurs migrants.

Roumanie

A la date du 25 avril, un total de 782.598 Ukrainiens ont quitté leur pays pour entrer en Roumanie, dont une bonne partie est arrivée par la Moldavie, enclavée entre la Roumanie et l'Ukraine.

La plupart ont continué leur périple vers d'autres pays.

Russie

Le nombre de réfugiés en Russie s'élevait à 614.318 au 25 avril.

Le HCR note aussi que, entre le 18 et le 23 février, 105.000 personnes sont passées des territoires séparatistes prorusses de Donetsk et de Lougansk (est de l'Ukraine) en Russie.

Hongrie

Un total de 496.914 Ukrainiens étaient entrés en Hongrie au 25 avril.

Moldavie

La frontière moldave est la plus proche du grand port ukrainien d'Odessa. Selon le HCR, 435.275 Ukrainiens étaient entrés en Moldavie, ex-République soviétique et petit pays de 2,6 millions d'habitants parmi les plus pauvres d'Europe, au 25 avril. La plupart de ces réfugiés ont continué leur voyage vers d'autres pays.

Slovaquie

Un total de 357.560 réfugiés sont arrivés d'Ukraine en Slovaquie depuis le début de la guerre, selon les chiffres du HCR datés du 25 avril.

Bélarus

Au 25 avril, 24.578 Ukrainiens avaient trouvé refuge au Bélarus, proche allié de la Russie.

Méthode

Le HCR précise que pour les pays frontaliers de l'Ukraine qui font partie de l'espace Schengen (Hongrie, Pologne, Slovaquie), les chiffres présentés par le Haut Commissariat dénombrent ceux qui ont traversé la frontière et sont entrés dans le pays. Le HCR estime "qu'un grand nombre de personnes ont poursuivi leur chemin vers d'autres pays".

De plus, l'organisation indique ne pas compter les gens originaires de pays limitrophes qui quittent l'Ukraine pour rentrer chez eux.

Sur le même sujet