Le gouvernement britannique jugé responsable de la mortalité Covid en maisons de repos

Le gouvernement britannique a enfreint la loi dans son traitement des résidents des maisons de retraite pendant la pandémie. Ainsi en a jugé la Haute Cour de Londres mercredi.

DPA
Le gouvernement britannique jugé responsable de la mortalité Covid en maisons de repos
©AFP

Des dizaines de milliers de personnes sont mortes dans des maisons de retraite au Royaume-Uni pendant la pandémie de coronavirus. La cause de la forte propagation du virus dans les maisons de repos est la décision du gouvernement britannique de faire sortir en masse les patients de l'hôpital sans test préalable. Cette mesure visait à libérer le plus rapidement possible davantage de lits d'hôpitaux.

Deux femmes, dont le père est décédé du Covid dans une maison de repos, ont porté plainte contre le ministère de la Santé et l'agence de santé publique britannique. Une décision a été rendue dans ce procès mercredi: les juges ont statué que le gouvernement n'a pas suffisamment pris en compte les risques posés par la propagation asymptomatique du virus pour les personnes âgées et les résidents vulnérables. Malgré la prise de conscience croissante des infections asymptomatiques en mars 2020, le ministre de la Santé n'a pris aucune mesure supplémentaire, a estimé la Cour.

"Nous avons travaillé sans relâche pour protéger la population de la menace du virus et avons mis un accent particulier sur la protection des maisons de retraite et de leurs résidents", a déclaré le gouvernement britannique dans un communiqué. L'ancien secrétaire à la Santé, Matt Hancock, a déclaré qu'il n'avait pas été informé de l'infection asymptomatique en temps opportun et le regrette profondément.