Vladimir Soloviev, l’animateur de télé au service de la propagande du régime russe

Le FSB a annoncé que des "néonazis", supposément téléguidés par Kiev, avaient voulu tuer Vladimir Soloviev.

Vladimir Soloviev, l’animateur de télé au service de la propagande du régime russe
L'affaire, risible, prêterait à sourire si elle ne se déroulait dans le contexte tragique de la guerre en Ukraine. Le Service fédéral de sécurité a affirmé, lundi, avoir arrêté des "membres d'un groupe néonazi" qui projetaient "l'assassinat de l'homme politique et journaliste vedette Vladimir Soloviev", sur ordre des services de renseignement ukrainiens. Rien moins qu'un "acte de terreur", a dénoncé Vladimir Poutine. Les images de l'arrestation et les preuves présentées regorgent de détails grotesques, trahissant une opération montée pour servir la propagande anti-ukrainienne...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet