Guerre en Ukraine : L'armée ukrainienne affirme avoir repoussé des attaques russes près de Zaporijia

Voici les dernières informations concernant les combats en Ukraine.

AFP

L'armée ukrainienne affirme avoir repoussé une série d'attaques russes autour de la grande ville de Zaporijia, dans le sud de l'Ukraine. Les forces ukrainiennes ont stabilisé les fronts au sud-est de la ville et une pause dans les combats, entrée en vigueur depuis, est mise à profit pour consolider les positions défensives, a rapporté dimanche soir l'agence de presse ukrainienne Unian, citant les autorités de la région.

Selon cette source, les unités russes ont tenté à plusieurs reprises, sans succès, d'encercler les troupes ukrainiennes à l'est de Zaporijia et de nombreux bâtiments résidentiels et réseaux électriques et téléphoniques ont été endommagés pendant les combats.

Ces informations n'ont toutefois pas pu être vérifiées de manière indépendante.

Des explosions dans la ville russe de Belgorod

La ville russe de Belgorod, proche de la frontière avec l'Ukraine, a été secouée par deux puissantes explosions dans la nuit de dimanche à lundi. On ne signale toutefois aucun dommage ni aucune victime, a déclaré le gouverneur Viacheslav Gladkov, selon l'agence de presse russe Tass. Des signalements de flashs dans le ciel circulent sur les médias sociaux. Sur Twitter, des séquences vidéo sont partagées au sujet de prétendus drones ukrainiens au-dessus de Belgorod et du déploiement de canons antiaériens, mais leur authenticité n'a pas été confirmée.

Zelensky espère que les évacuations de Marioupol pourront se poursuivre

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué dimanche soir le succès de l'évacuation des civils de l'usine sidérurgique Azovstal assiégée dans la ville portuaire de Marioupol. "J'espère que demain toutes les conditions nécessaires seront réunies pour poursuivre l'évacuation des personnes de Marioupol", a-t-il déclaré dans son message vidéo quotidien, ajoutant que le plan prévoyait de commencer les évacuations à 08H00, heure locale.

"Nous continuerons à tout faire pour évacuer notre peuple d'Azovstal, de Marioupol en général", a ajouté le président.

"L'organisation de ces couloirs humanitaires est l'un des éléments du processus de négociation en cours. Elle est très complexe. Mais quelles que soient les difficultés rencontrées, plus de 350.000 personnes ont été sauvées des zones d'hostilités", a-t-il relevé.

M. Zelensky avait précédemment indiqué qu'un premier groupe d'environ 100 civils avait été évacué des locaux de l'usine Azovstal.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a confirmé à l'agence de presse allemande DPA qu'il travaillait avec les Nations unies pour transporter les civils piégés dans un couloir humanitaire sûr.

Selon les autorités ukrainiennes, un millier de civils ont été pris au piège dans le réseau souterrain de l'usine. La Russie affirme que quelque 2.500 militaires ukrainiens et "mercenaires étrangers" se trouvent également dans l'aciérie.

Sur le même sujet