Guerre en Ukraine: Londres augmente son aide militaire à l'Ukraine de plus de 350 millions d'euros

Le Royaume-Uni va augmenter son aide militaire à l'Ukraine, face à l'invasion russe, avec des radars et des drones, et continuer afin que plus personne "n'ose attaquer" le pays, a promis mardi le Premier ministre Boris Johnson au Parlement ukrainien.

Le Royaume-Uni va augmenter son aide militaire à l'Ukraine, face à l'invasion russe, avec des radars et des drones, et continuer afin que plus personne "n'ose attaquer" le pays, a promis mardi le Premier ministre Boris Johnson au Parlement ukrainien. "Nous allons continuer à aider l'Ukraine (...) en armes, financement et aide humanitaire, jusqu'à atteindre notre objectif à long terme qui doit être de renforcer l'Ukraine de manière à ce que personne n'ose plus jamais vous attaquer", a assuré le dirigeant conservateur, dans ce discours prononcé par visioconférence depuis Londres.

Ce nouveau plan de 300 millions de livres (environ 355 millions d'euros) inclut "des radars pour localiser l'artillerie qui bombarde vos villes, des drones de transport lourd pour approvisionner vos forces, et des milliers d'appareils de vision nocturne", a-t-il précisé.

Londres avait déjà débloqué 450 millions de livres d'aide militaire à Kiev, fournissant notamment des milliers de missiles antichars légers et promis récemment des véhicules blindés pour les évacuations, des missiles antinavires et des systèmes de défense antiaérienne.

Dans son discours, Boris Johnson a reconnu que les Occidentaux avaient été "trop lents à saisir ce qu'il se passait" et à sanctionner Moscou: "Nous ne pouvons pas répéter cette erreur".

Le dirigeant, qui s'est rendu en avril dans la capitale ukrainienne, a salué la résistance des Ukrainiens, qui ont repoussé les forces russes "des portes de Kiev" et "non seulement accompli le plus grand fait d'armes du 21e siècle" mais aussi "exposé la folie historique de (Vladimir) Poutine".

"Vous avez détruit le mythe de l'invincibilité de Poutine et vous avez écrit un des chapitres les plus glorieux de l'histoire militaire et de la vie de votre pays", a-t-il souligné. "C'est l'heure de gloire de l'Ukraine, dont on se souviendra et qu'on racontera pendant des générations."

L'Allemagne veut fournir sept obusiers à l'Ukraine

L'Allemagne entend livrer sept obusiers à l'Ukraine, rapporte mardi le journal allemand Die Welt. La décision du gouvernement d'envoyer des canons d'artillerie blindés à Kiev va toutefois à l'encontre de l'avis des hauts responsables militaires, selon le journal. Les obusiers sont des Panzerhaubitz 2000 provenant du stock de l'armée allemande. Les Pays-Bas ont également promis de fournir cinq obusiers voici peu, rappelle le quotidien. Le ministère néerlandais de la Défense évoquant "un nombre limité" de ces armes. La formation des militaires ukrainiens au maniement de cet armement complexe aura lieu dans les deux cas en Allemagne.

La ministre néerlandaise de la Défense Kajsa Ollongren a précisé la semaine dernière que ce matériel arriverait en Ukraine endéans un mois. La France, les Etats-Unis et le Canada ont également promis de fournir des obusiers. Ceux-ci peuvent atteindre leur cible jusqu'à 40 kilomètres, ce qui peut se révéler très utile dans une région plate comme le Donbass dans l'est de l'Ukraine.

L'Allemagne avait déjà aussi promis de livrer à l'Ukraine des chars anti-aériens. Plus de 2.500 missiles anti-aériens, 900 lance-roquettes, 100 mitrailleuses, 15 armes antichars et de nombreuses munitions ont déjà été livrés.

Sur le même sujet