Ukraine: visioconférence des dirigeants du G7 dimanche avec participation de Zelensky

Le président américain Joe Biden avait déjà annoncé une réunion cette semaine du G7, sans livrer de date précise, à propos de possibles sanctions supplémentaires contre la Russie.

Ukraine: visioconférence des dirigeants du G7 dimanche avec participation de Zelensky
©AP

Les dirigeants des grandes puissances du G7 vont tenir dimanche une réunion virtuelle consacrée à la guerre en Ukraine à laquelle participera aussi le président ukrainien Volodymyr Zelensky, a annoncé vendredi une porte-parole du chancelier allemand Olaf Scholz.

"Le 8 mai est une date historique marquant la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe qui a occasionné la terreur, la destruction et la mort en Europe", a déclaré la porte-parole Christiane Hoffmann lors d'une conférence de presse régulière, estimant qu'avec l'actuelle guerre en Ukraine, "la cohésion du G7 est plus importante que jamais".

L'Allemagne assure la présidence du G7 cette année.

Cette réunion, la troisième depuis le début de l'année, sera consacrée "en particulier à la situation en Ukraine", a indiqué Mme Hoffmann sans plus de détails.

Le président américain Joe Biden avait déjà annoncé une réunion cette semaine du G7, sans livrer de date précise, à propos de possibles sanctions supplémentaires contre la Russie.

"Nous sommes toujours ouverts à des sanctions supplémentaires", a-t-il déclaré mercredi à la Maison Blanche, ajoutant qu'il discuterait avec les membres du G7 de "ce que nous ferons et ne ferons pas".

La porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki a affirmé vendredi que les dirigeants allaient faire la preuve de "l'unité du G7 dans notre réponse collective, y compris en alourdissant nos sanctions sans précédent visant à imposer un coût important à la guerre de Poutine".

"Sans effet"

La détermination affichée entre les alliés occidentaux et l'Ukraine enverra un message symbolique au Kremlin, selon elle, à la veille de la parade militaire du 9 mai en Russie, qui marque la victoire de l'Union soviétique sur l'Allemagne nazie lors de la Seconde Guerre mondiale.

"Je crois que l'importance de la date à laquelle cette réunion du G7 se produit ne devrait pas être négligée", a souligné Jen Psaki.

Une date, selon elle, que le "président Poutine avait certainement prévu de marquer comme un jour de victoire sur l'Ukraine".

"Bien sûr, il n'est pas" victorieux, a continué la porte-parole. "Alors qu'il s'attendait à défiler dans les rues de Kiev, ce n'est évidemment pas cela qui va se produire."

"La définition de la victoire que le président Poutine a déterminé depuis le début, qui était d'envahir l'Ukraine, de prendre le dessus sur son intégrité territoriale, sa souveraineté, de diviser l'Otan, de diviser l'Occident, a été sans effet", a-t-elle dit, affirmant que puisque Vladimir Poutine ne défilerait pas dans les rues de Kiev, "nous avons déjà gagné à bien des égards".

Le groupe des pays riches du G7 comprend l'Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l'Italie et le Japon.

Sur le même sujet