Guerre en Ukraine: "Toutes les femmes, tous les enfants, toutes les personnes âgées" évacués d'Azovstal

Toutes les femmes civiles, tous les enfants et personnes âgées ont été évacués de l'aciérie Azovstal, dernière poche de résistance des forces ukrainiennes face à l'armée russe dans la ville dévastée de Marioupol, a annoncé Kiev samedi.

Les femmes, les enfants et les personnes âgées ont tous été évacués samedi de l'aciérie Azovstal, la dernière poche de résistance dans la ville dévastée de Marioupol, où les autorités ukrainiennes craignent que l'offensive russe ne reprenne de plus belle à l'approche des célébrations à Moscou de la victoire sur l'Allemagne nazie le 9 mai.

Le chef de l'Etat russe Vladimir Poutine, qui pense qu'il ne peut pas "se permettre de perdre" en Ukraine, est "convaincu que redoubler d'efforts lui permettra de progresser", a assuré le même jour le directeur de la CIA, la principale agence de renseignement américaine, Bill Burns.

Il n'existe cependant aucune "preuve concrète" que la Russie, qui avait placé en état d'alerte ses forces de dissuasion peu après le début de son intervention militaire, "prépare le déploiement ou même l'utilisation potentielle d'armes nucléaires tactiques" dans ce conflit, a-t-il souligné.

"L'ordre du président (Volodymyr Zelensky) a été exécuté : toutes les femmes, tous les enfants et toutes les personnes âgées ont été évacués d'Azovstal. Cette partie de la mission humanitaire à Marioupol est accomplie", a annoncé la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk.

Vendredi, 50 personnes, là encore les civils les plus vulnérables, avaient pu quitter l'immense complexe sidérurgique.

Ces opérations, qui se déroulent depuis une semaine sous l'égide de l'ONU et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), ont permis, selon Kiev, à près de 500 personnes de fuir.

Sur le même sujet