"On recrée un roman national fondé sur la grandeur de la Russie à travers les âges"

“On en est véritablement revenu au même paradigme de la vérité de l’époque communiste. Sauf que la pravda soviétique avait un fondement théorique articulé”, estime le président de l’antenne française de Memorial International

Spécialiste de l'histoire de l'Union soviétique, Nicolas Werth est le président de l'antenne française de Memorial International, l'une des organisations de la société civile les plus anciennes et les plus importantes de Russie qui vient d'être liquidée par la justice. Une ONG qui n'a de cesse d'investiguer l'héritage soviétique pour mieux prévenir le retour...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet