Le premier discours de la Reine sans la Reine : la monarchie britannique en pleine transition

Victime de problèmes moteurs, Elizabeth II a demandé à son fils de la remplacer pour l’ouverture du Parlement.

Tristan de Bourbon - Correspondant à Londres
Il ne fait désormais plus de doute : la monarchie britannique est en pleine transition. Mardi, en raison de "problèmes épisodiques de mobilité", la reine Elizabeth II, 96 ans, n’a pas participé à l’ouverture de la nouvelle session du Parlement. Elle n’avait jusqu’alors manqué cet événement qu’à deux occasions depuis sa montée sur le trône en 1952 : en 1959 et en 1963 lorsqu’elle était enceinte respectivement du prince Andrew et du prince Edward. Son discours fut alors lu...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet