"Soutien total" de l'Allemagne à la volonté d'adhésion de la Finlande à l'Otan

L'Allemagne apporte son "soutien total" à la volonté des dirigeants finlandais d'adhérer immédiatement à l'Otan, a indiqué jeudi le chancelier Olaf Scholz.

"Soutien total" de l'Allemagne à la volonté d'adhésion de la Finlande à l'Otan
©BELGA

"Je salue la décision de la Finlande de se prononcer en faveur d'une adhésion immédiate du pays à l'Otan", a écrit sur Twitter le dirigeant allemand.

M. Scholz dit avoir fait part, lors d'un entretien téléphonique, au président finlandais Sauli Niinistö du "soutien total du gouvernement" allemand à cette volonté d'adhésion.

Le président et la Première ministre de la Finlande se sont dits favorables jeudi à une adhésion "sans délai" à l'Otan, un immense pas vers une candidature devant être officialisée dimanche.

Le Kremlin a immédiatement réagi en affirmant qu'une adhésion du pays nordique à l'alliance militaire occidentale constituerait "assurément" une menace contre la Russie.

Conséquence directe de l'invasion de l'Ukraine par Moscou, la candidature finlandaise devrait aller de pair avec une demande d'adhésion suédoise, attendue elle aussi dans les prochains jours.

La prise de position officielle des deux dirigeants marque la bascule de la ligne de la Finlande, qui partage une frontière de 1.300 kilomètres et un passé douloureux avec la Russie.

Dans le pays de 5,5 millions d'habitants, 76% de la population est désormais en faveur de l'adhésion, selon un sondage publié lundi, soit le triple de son niveau d'avant-guerre.

Soumise à une forme de neutralité forcée par Moscou durant la Guerre froide, l'ancienne province russe (1809-1917), envahie par l'Union soviétique en 1939, avait adhéré à l'Union européenne et au Partenariat pour la Paix de l'Otan après la chute de l'Union soviétique, mais était restée non-membre de l'alliance.

Sur le même sujet