L'Ukraine inflige de lourdes pertes à la Russie qui tentait de traverser une rivière: un échec révélateur de "la pression exercée sur l'armée russe"

Selon des images publiées par l'armée ukrainienne, les forces russes ont perdu un bataillon entier dans une frappe sur un pont flottant sur la rivière Severski Donets, dans le Donbass,

La rivière Severski Donets, dans le Donbass.
La rivière Severski Donets, dans le Donbass. ©AFP

Selon les renseignements ukrainiens, plus d'une centaine de véhicules et des centaines de soldats auraient tenté, ces derniers jours, de franchir un pont flottant sur la rivière Severski Donets, dans le Donbass, afin de rejoindre Shevyerodonetsk, encore aux mains de l'Ukraine, via la ville d'Izioum contrôlée par la Russie. Cependant, les Ukrainiens ont mis fin à l'opération via une attaque d'ampleur, en bombardant le pont flottant par lequel les Russes essayaient de passer.

Des photos partagées par la Défense ukrainienne, montreraient le pont en question complètement détruit et des épaves de tanks échouées aux abords du cours d'eau. Elle indique que la Russie a subi d'importantes pertes dans le 17ème bataillon d'artillerie de son armée. On ne connaît pas exactement le nombre de soldats russes tués, mais ça pourrait se chiffrer en centaines. La Défense britannique confirme que la Russie a perdu au moins un groupe tactique de bataillon, ainsi que d'importants éléments matériels.

Sur cette même rivière, un premier pont ferroviaire avait été détruit par une frappe aérienne le 29 avril dernier. Les Russes essayaient donc de raccorder l'autre bout de la rive avec une construction de fortune. Une première attaque ukrainienne de ce pont a eu lieu en début de semaine, suite à quoi l'armée russe aurait effectué une nouvelle tentative, vaine encore, ce jeudi.

Échec révélateur

Selon le ministère britannique de la Défense cet échec témoigne de la pression subie par les commandants russes pour progresser coûte que coûte sur le territoire ukrainien du Donbass. "La traversée d'une rivière dans un environnement contesté est une manœuvre très risquée et témoigne de la pression que subissent les commandants russes pour progresser dans leurs opérations en Ukraine orientale. Les forces russes n'ont pas réussi à faire de progrès significatifs malgré la concentration de leurs forces dans cette zone après le retrait et le redéploiement d'unités", a commenté le ministère britannique sur son compte Twitter.

La Russie "investit des efforts importants dans les environs d'Izioum et de Severodonetsk pour tenter de réaliser une percée vers Sloviansk et Kramatorsk. Leur objectif principal est d’encercler l'armée ukrainienne dans cette région", a-t-elle encore indiqué.

Le journal britannique The Telegraph a décrit cette attaque comme "une catastrophe et peut-être l'exemple le plus emblématique à ce jour des échecs militaires russes dans la guerre en Ukraine".

Sur le même sujet