"Vladimir Poutine sortira de cette guerre plus perdant que gagnant"

"Toute dictature finit à un moment donné", rappelle l’économiste russe Sergueï Gouriev. Dans le livre consacré aux "spin dictators", qu'il a coécrit avec le politologue américain Daniel Treisman, il montre comment les "dictateurs de la peur" ont cédé du terrain face aux "dictateurs de la manipulation", ces autocrates qui utilisent les outils de la démocratie pour mieux la saper, comme l’a fait Vladimir Poutine pendant longtemps.

Les dictateurs ont changé de profil, la tyrannie a changé de forme. Dans Spin Dictators. The Changing Face of Tyranny in the 21st Century, l'économiste russe Sergueï Gouriev et le politologue américain Daniel Treisman montrent comment une autre manière d'imposer le pouvoir s'est développée, comment les "dictateurs de la peur" ont cédé du terrain face aux "dictateurs de la manipulation",...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet