La Suède pourrait-elle suivre la Finlande ? Le parti social-démocrate au pouvoir approuve une candidature à l'Otan

Le parti social-démocrate au pouvoir en Suède a donné son feu vert dimanche à une candidature à l'Otan, ouvrant ainsi la voie à une demande d'adhésion par le gouvernement, conjointement avec la Finlande.

AFP
La Suède pourrait-elle suivre la Finlande ? Le parti social-démocrate au pouvoir approuve une candidature à l'Otan
©AP

Lors d'une réunion extraordinaire dimanche, la direction a décidé que le parti allait "contribuer à une candidature de la Suède à l'Otan", indiquent les sociaux-démocrates dans un communiqué, inversant ainsi la ligne de toujours.

Le parti précise toutefois qu'il est opposé à l'installations de bases permanentes de l'Otan et d'armes nucléaires sur le territoire suédois, ce qui n'est pas exigé pour adhérer à l'alliance.

Une consultation interne avait révélé des divisions au sein du parti, avec des voix critiques dénonçant notamment une décision trop précipitée, afin de suivre le calendrier finlandais.

Mais le feu vert de la direction du parti restait attendu.

La Première ministre et cheffe du parti, Magdalena Andersson, doit s'exprimer dans la foulée lors d'une conférence de presse à 18H00 (16H00 GMT) à Stockholm.

Avec le changement de ligne du parti, une nette majorité en faveur de l'Otan est désormais assurée au Parlement.

La droite était déjà pour rejoindre l'alliance et l'extrême-droite des Démocrates de Suède (SD) également favorable à une adhésion si elle se fait conjointement avec la Finlande.

Helsinki a annoncé dimanche sa candidature "historique" à l'Otan, soumise au Parlement finlandais lundi.

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a entraîné un bond spectaculaire dans l'opinion publique en faveur de l'Otan en Suède et en Finlande.

Les deux pays étaient hors des alliances militaires depuis des décennies.