La Commission européenne valide le plan de relance polonais, malgré de fortes réticences internes

La décision, pas unanime, du collège des commissaires entrouvre à Varsovie l'accès aux 35 milliards d'euros qui lui sont réservés dans le plan de relance européen. Prématuré, jugent certains, qui constatent que de nombreuses préoccupations demeurent quant à l'indépendance de la justice en Pologne.

Ursula von der Leyen et Mateusz Morawiecki.
Ursula von der Leyen et Mateusz Morawiecki. ©AP
L'approbation du plan polonais de réformes et d'investissements n'a pas fait l'objet d'un consensus, ce mardi, lors de la réunion du collège de la Commission européenne. "Il y a effectivement eu un vote", a admis le commissaire à l'Économie Paolo Gentiloni, mardi en début de soirée, après avoir annoncé à la presse que le collège avait validé le programme polonais.
Le feu vert de la Commission est une première étape, indispensable, pour que Varsovie puisse avoir accès aux quelque 35 milliards d'euros (23,9 milliards de subventions...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité