Entre l’Occident et la Russie, la Serbie dans un éternel entre-deux

Balançant entre l’Occident et la Russie, la Serbie finira-t-elle par choisir ?

Jean-Arnault Dérens, envoyé spécial à Belgrade
Entre l’Occident et la Russie, la Serbie dans un éternel entre-deux
©AFP
C’est un savant jeu d’équilibrisme qui n’en finit plus d’insupporter les partenaires européens de la Serbie. Si celle-ci a voté les résolutions des Nations unies condamnant explicitement l’invasion russe de l’Ukraine, elle refuse toujours d’appliquer les sanctions européennes contre la Russie. Le 29 mai, le président Vucic a même annoncé, après un...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité