La République tchèque prépare une présidence européenne sous le signe de la guerre en Ukraine

La République tchèque a présenté les priorités de sa présidence du Conseil de l'UE.

Petr Fiala, premier ministre tchèque
Petr Fiala, premier ministre tchèque ©AP
La Russie n'est pas près de cesser son agression de l'Ukraine et cette crise continuera pendant des mois, voire des années à dominer la politique européenne. La République tchèque en a donc naturellement fait la priorité numéro un de sa présidence du Conseil de l'Union européenne, qui s'étendra du 1er juillet au 31 décembre 2022. Continuer à soutenir les Ukrainiens, mais aussi tirer les leçons de cette guerre sont les impératifs qui dicteront l'agenda des six prochains mois au niveau européen. "L'agression de l'Ukraine...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité