Le parti néonazi Aube dorée de nouveau sur le banc des accusés : "Le plus dur est devant nous"

Le procès en appel du parti néonazi Aube dorée s’est ouvert. Selon la société civile, c’est un test pour la justice.

Angélique Kourounis - Correspondante à Athènes
Les membres d’Aube dorée, reconnue comme une “organisation criminelle” en 2020, au début du procès en appel, le 15 juin 2022 à Athènes.
Les membres d’Aube dorée, reconnue comme une “organisation criminelle” en 2020, au début du procès en appel, le 15 juin 2022 à Athènes. ©AFP
Dans la salle, les accusés arrivent menottés, encadrés de policiers masqués armés. L’ambiance est lourde. Un cordon des forces de l’ordre sépare l’espace des victimes et leurs familles de celles des ex-députés et militants...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité