La Géorgie marche vers l'Union européenne à reculons

Pour la Commission, certaines réformes doivent d’abord être réalisées…

Régis Genté, correspondant à Tbilissi
La Géorgie marche vers l'Union européenne à reculons
D'habitude si arrogant envers les représentants européens, voire insultant, le chef du parti au pouvoir, Irakli Kobakhidzé, a promis que le Rêve Géorgien "fera tout" pour améliorer le fonctionnement démocratique du pays. Vendredi, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a rendu public l'avis de l'institution qu'elle dirige au sujet de l'octroi du statut de candidat à l'Union...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité