Cette étudiante envoie une recette de gâteau à la place de sa lettre de motivation et est quand même acceptée dans une école

La plateforme française Parcoursup n'a pas fini de faire parler.

J.F.
Cette étudiante envoie une recette de gâteau à la place de sa lettre de motivation et est quand même acceptée dans une école
©shutterstock

A la fin de leur dernière année de secondaire, les Français qui veulent poursuivre des études supérieures doivent obligatoirement passer par la plateforme Parcoursup. Elle permet aux futurs étudiantes et étudiants de postuler aux formations de leur choix et de constituer leur dossier. Mais, depuis son introduction, la plateforme est souvent pointée du doigt. En cause : quelques ratés. Le dernier exemple en date ? Une étudiante a été acceptée dans un établissement après avoir envoyé une recette de gâteau à la place d'une vraie lettre de motivation.

Lucièle, élève de terminale au lycée Saint-John Perse, a eu cette idée après avoir sélectionné par inadvertance un établissement dans lequel elle ne voulait pas faire ses études. Elle a alors décidé de le piéger en insérant une fausse lettre de motivation dans son dossier. Histoire de ne se laisser aucune chance, la jeune femme a simplement copié la recette du russe, un gâteau constitué d'une couche de dacquoise et d'une crème au beurre pralinée, le tout saupoudré de sucre glace. En guise d'introduction, elle a fait un clin d'oeil à Coluche en écrivant: “La cuisine anglaise : si c’est froid c’est de la soupe, si c’est chaud c’est de la bière. La cuisine française étant plus raffinée, je souhaite vous faire part d’une recette traditionnelle française : le russe."

Quelques mois plus tard, quelle n'a pas été la surprise de la jeune femme de constater qu'elle avait été acceptée dans cette fameuse faculté. "Je voulais savoir si on regardait vraiment nos lettres de motivation", explique-t-elle sur BFM TV. "Mais ça montre qu'on ne lit pas les lettres puisque j'ai été acceptée avec une lettre complètement nulle." Certes, ses notes étaient excellentes mais, pour elle, ce n'est pas une excuse. "On passe un temps fou à faire des choses qui ne servent à rien", déplore-t-elle.

Selon elle, ce n'est pas la faute des établissements, mais plutôt du système Parcoursup lui-même qui est défaillant.

Finalement, Lucièle a été acceptée dans la fac de son choix, la fac de droit de Bayonne où elle entamera ses études l'année prochaine. L'histoire ne dit pas si elle a fêté cette bonne nouvelle avec un petit morceau de gâteau.