"Que ce fut long", "une étape décisive": la classe politique française salue l'élection de la première femme présidente de l'Assemblée

Yaël Braun-Pivet est devenue ce mardi la première femme présidente de l'Assemblée nationale.

La Rédaction
"Que ce fut long", "une étape décisive": la classe politique française salue l'élection de la première femme présidente de l'Assemblée
©AFP

Après la nomination d'Elisabeth Borne au poste de Première ministre, c'est également une femme qui occupera un autre poste-clé de la vie politique française.

Ce mardi, la députée LREM/ Renaissance Yaël Braun-Pivet a été élue présidente de l'Assemblée nationale, devenant la première femme à occuper cette fonction sous la Ve République.

"Dans cet Hémicycle où l'histoire s'est tant de fois écrite, nous venons ensemble d'ouvrir un nouveau chapitre", a réagi sur Twitter la députée des Yvelines fraîchement élue au perchoir. "Un chapitre du grand livre de notre vie parlementaire. Un chapitre du grand livre de l'égalité entre les femmes et les hommes".

Cette élection a également été saluée comme un "symbole fort" par de nombreux observateurs.

"

Enfin ! Pour la première fois de son histoire, l'Assemblée nationale sera présidée par une femme

", a notamment écrit sur Twitter Olivier Véran, Ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement français. "

La féminisation du Parlement, qui représente la Nation et le peuple Français, se poursuit

", s'est encore réjoui l'ex-ministre de la Santé.

La députée LR Annie Genevard a salué sur LCP cette nomination, qui est selon elle "plus qu'un symbole". "Cela marque une étape décisive, même si elle y accède par ses compétences, et pas seulement parce qu'elle est une femme".

Le président du Parti Communiste, Fabien Roussel, a lui aussi accueilli favorablement cette élection. "Que ce fut long! 77 ans après la conquête du droit de vote, suite à un amendement du député communiste Fernand Grenier, une femme devient enfin présidente de l'Assemblée nationale. Bravo Yaël Braun-Pivet. Et maintenant l'égalité salariale!", a-t-il écrit sur Twitter.

Le maire de Saint-Germain-en-Laye et conseiller départemental dans les Yvelines, a salué un "moment historique" dans la vie politique française.