"Il y a une nouvelle Otan, qui est plus forte", assure De Croo après le sommet de Madrid

Le sommet atlantique de Madrid a engendré une "nouvelle" Otan, une Alliance "plus forte" et orientée vers l'avenir, a affirmé jeudi le Premier ministre belge Alexander De Croo, à l'issue de cette réunion.

Belga
"Il y a une nouvelle Otan, qui est plus forte", assure De Croo après le sommet de Madrid
©AFP

"Après ces deux jours, il y a une nouvelle Otan, qui est plus forte, qui est plus claire dans sa (politique de) défense et de dissuasion", a affirmé M. De Croo lors d'une conférence de presse au centre de congrès Ifema, dans la banlieue madrilène qui accueillait ce sommet qualifié d'"historique" par nombre de participants.

"C'est aussi une Otan orientée vers l'avenir, avec un nouveau concept stratégique", a-t-il souligné, expliquant que l'Alliance, de nature défensive, avait pour tâche de défendre la Belgique et l'Europe contre l'"agression russe, comme nous le voyons tous les jours en Ukraine".

"L'intimidation, la menace, l'attaque de pays voisins, ce n'est pas le carnet de jeu de l'Otan" mais "dans celui du président russe Vladimir Poutine", a ajouté le chef du gouvernement fédéral.

Selon lui, c'est la raison pour laquelle le nouveau concept stratégique de l'Otan définit la Russie comme étant la "menace principale et immédiate" contre la sécurité des alliés, parmi d'autres, comme le terrorisme, la guerre cybernétique et les menaces hybrides "dans une vision plus large".

"La Russie essaye de nous déstabiliser sur tous les fronts", a-t-il encore dit.

La ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, présente aux côtés de M. De Croo, a pour sa part indiqué que les alliés se sont engagés à renforcer et moderniser la structure de forces de l'Otan afin de répondre aux besoins actuels et futurs en termes de dissuasion et de défense dans un "contexte sécuritaire inquiétant".

"C'est ainsi que le nombre de forces de l'Otan capable de réagir rapidement grâce à un haut niveau de préparation devrait monter à 300.000 militaires. Ce +nouveau modèle de force+ a vocation de donner des moyens de défense à l'Alliance étant donné le nouveau contexte de menaces. Ce nouveau modèle de force implique des engagements que la Défense belge continuera à assumer. Notre pays devra donc faire preuve d'engagement politique tout en se préservant la possibilité de contribuer à d'autres missions multilatérales, bilatérales ou nationales à l'étranger et sur le territoire national", a-t-elle déclaré.

Le Premier ministre a par ailleurs salué l'invitation d'adhésion adressée par les dirigeants alliés à la Suède et à la Finlande, deux démocraties traditionnellement neutres et qui ont souhaité rejoindre l'Otan - "organisation ouverte" - après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, le 24 février. Il a imputé cette demande à l'"attractivité" de l'Alliance et souligné qu'avec cette adhésion prochaine le nombre de pays membres à la fois de l'Otan et de l'Union européenne serait encore plus élevé.

M. De Croo a annoncé que le Conseil des ministres de vendredi devrait approuver les éléments nécessaires au lancement de la procédure de ratification parlementaire, afin qu'elle se termine "le plus rapidement possible".