Quand Marine Le Pen demande à ne pas placer le RN à l'extrême droite de l'hémicycle de l'Assemblée nationale

Les médias français rapportent que Marine Le Pen aurat demandé à ce que les 89 députés fraichement élus du Rassemblement national ne soient pas situés à l'extrême droite de l'hémicycle de l'Assemblée nationale lors d'une réunion avec les présidents de groupes.

Quand Marine Le Pen demande à ne pas placer le RN à l'extrême droite de l'hémicycle de l'Assemblée nationale
©AFP

Jeudi matin se tenait une réunion entre la présidente de l'Assemblée Yaël Braun-Pivet (Renaissance) et les chefs de groupe. Celle-ci concernait le placement, hautement symbolique, des partis dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale.

Sujet à de nombreux débats et revendications, ce placement a effectivement été remis en cause par Marine Le Pen.

Cette dernière a déclaré que "cette classification ne lui convenait pas". Probablement en accord avec l'opération de séduction et de dédiabolisation du RN, elle aurait souhaité que son groupe soit positionné à gauche du parti LR.

"Mme Le Pen est arrivée en disant "Je ne veux pas être placée à l'extrême droite de l'hémicycle". On lui a rappelé que, malgré tout, il y a quelque chose qui s'appelle la science politique et que les politologues la classent à l'extrême droite", a indiqué un député auprès de l'AFP.

La requête de la candidate malheureuse à la présidentielle 2022 a été rejetée.