Les interprètes du Parlement européen se mettent en grève pour être entendus

Ils exigent de meilleures conditions de travail pour les réunions à distance.

Les interprètes du Parlement européen se mettent en grève pour être entendus
©D.R.
Les interprètes du Parlement européen sont à bout, éreintés par deux années de pandémie, durant lesquelles ils ont dû exercer leur métier en distanciel, dans des conditions délétères pour leur santé. Même si depuis le 13 juin, l'essentiel de la vie de l'institution se déroule à nouveau en présentiel,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité