La police néerlandaise ouvre le feu dans une manifestation d'agriculteurs

Depuis plusieurs jours, le monde agricole manifeste sa colère aux Pays-Bas.

La rédaction avec ANP
La police néerlandaise ouvre le feu dans une manifestation d'agriculteurs
©ANP

La police néerlandaise a déclaré avoir tiré mardi soir des coups de semonce, sans faire de blessé mais touchant un tracteur, en marge d'actions d'agriculteurs contre un plan du gouvernement destiné à réduire les émissions d'azote.

"Vers 22H40 (2040 GMT), des conducteurs de tracteurs ont tenté d'entrer en collision avec des agents et des véhicules de police", à Heerenveen (Nord), a expliqué la police sur Twitter.

"Une situation menaçante se présenta. Des coups de semonce ont été tirés et des coups ciblés ont été tirés", a-t-elle ajouté.

"Un tracteur a été touché" et trois personnes ont été arrêtées, a-t-elle précisé, ajoutant qu'une enquête indépendante avait été ouverte sur les tirs de la police.

Des fermiers néerlandais protestent régulièrement depuis le 10 juin et l'annonce par le gouvernement de projets destinés à réduire les émissions d'azote, un gaz à effet de serre.

Ces derniers jours ils ont bloqué avec des tracteurs des centres de distribution de plusieurs supermarchés, conduisant à des pénuries dans des enseignes.

Les Pays-Bas, deuxième exportateur agricole au monde après les Etats-Unis, sont l'un des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre en Europe - et d'azote en particulier. Une situation due en partie aux nombreux troupeaux qui paissent sur ses plaines.

Le gouvernement veut faire baisser les rejets d'azote de jusqu'à 70% dans 131 zones clés - la plupart proches de réserves naturelles et de terres protégées - afin d'atteindre les objectifs environnementaux en 2030.

Pour les agriculteurs, ce plan signifie une baisse des émissions de 40% et environ 30% de bétail en moins, selon les médias néerlandais.

Les agriculteurs affirment qu'ils sont injustement ciblés par rapport aux grandes entreprises et à l'industrie, et beaucoup promettent de résister à tout projet de réduction ou de fermeture d'exploitations.

Huit arrestations

La police néerlandaise a arrêté huit personnes dans le cadre de l'enquête sur la manifestation d'agriculteurs qui a dégénéré devant le domicile de la ministre de l'Environnement chargée de la politique en matière d'azote, Christianne van der Wal. Des images des incidents ont été diffusées la semaine passée et quatre personnes ont déjà été arrêtées précédemment. Des agriculteurs avaient forcé la semaine dernière le cordon de police dressé devant le domicile de la ministre. Les forces de l'ordre ont alors publié des images de onze suspects, dont huit ont été arrêtés. Une seule personne doit encore être identifiée et "des images pourront encore être diffusées si nécessaire", précise la police

Les forces de l'ordre ont également publié des images d'incidents qui se sont déroulés à Kootwijkerbroek et Stroe. Cela a donné lieu à l'arrestation de deux suspects.