Phishing: un étudiant se fait arnaquer de 1800 euros à cause d'un SMS

Il croyait répondre à un SMS de sa banque.

J.F.
Phishing: un étudiant se fait arnaquer de 1800 euros à cause d'un SMS
©shutterstock

Tom, un étudiant français, originaire de Nancy, a été victime d'une arnaque. Alors qu'il était en cours, en mai dernier, il a soudain reçu un SMS de sa "banque" lui demandant de renouveler sa carte vitale. Il a donc cliqué sur le lien et a entamé la procédure. Une chose en entraînant une autre, il a renseigné ses informations bancaires. Malheureusement pour lui, il ne s'agissait pas d'un SMS de sa banque, mais bien d'une arnaque montée par des criminels. Ceux-ci lui ont finalement dérobé 1.842,38 euros, explique Vosges Matin.

Se rendant finalement compte de la supercherie, l'étudiant a signalé la fraude et prévenu sa banque. Mais le Crédit agricole refuse de lui rembourser la somme perdue. Selon la banque, Tom a fait preuve de négligence en cliquant sur le lien et en acceptant de communiquer toutes ses coordonnées bancaires. Elle lui a toutefois proposé un "geste commercial" de 600 euros. Pour la maman de l'étudiant, ce n'est pas suffisant. Dans plusieurs articles consacrés à cette histoire publiés cette semaine, la maman explique qu'elle ne compte pas en rester là. Elle a ainsi pris contact avec une association de consommateurs. La police, elle, a refusé de prendre sa plainte à l'encontre de la banque.

Quels bons gestes adopter?

Si l'étudiant ne reverra sans doute jamais le reste de son argent, sa mésaventure est l'occasion de rappeler les bons gestes à adopter. En cas de suspicion de fraude dans un mail ou un SMS, il convient toujours de vérifier l'expéditeur du message. Une adresse étrange ou un numéro différent de l'habituel sont de bons indices.

Ne renseignez jamais vos données bancaires. Votre banque a le droit de vous demander quelques informations par téléphone pour confirmer votre identité, mais n'a jamais le droit de vous demander votre code secret ou le code à trois chiffres derrière votre carte. Cela fait partie des informations que vous ne devez donner à personne.

Enfin, si vous avez été piégé, contactez immédiatement votre banque et portez plainte auprès de la police locale. Si vous avez communiqué vos coordonnées bancaires et que vous réalisez ensuite qu'il s'agissait d'une annonce frauduleuse, le SPF Economie conseille également d'appeler Card Stop (078 170 170).