"Pour le bien-être du pays, il ne doit pas rester à Downing Street": des voix s'élèvent pour que Boris Johnson parte dès maintenant

L'ancien Premier ministre britannique conservateur John Major s'est élevé jeudi contre le fait que Boris Johnson reste à Downing Street en attendant la désignation de son successeur, dans une lettre au responsable de l'organisation interne du parti.

"Pour le bien-être du pays, il ne doit pas rester à Downing Street": des voix s'élèvent pour que Boris Johnson parte dès maintenant
©AFP

"Pour le bien-être du pays, M. Johnson ne doit pas rester à Downing Street (...) plus longtemps que nécessaire pour effectuer un changement de gouvernement en douceur", a écrit John Major, Premier ministre conservateur de 1990 à 1997.

D'autres voix se sont fait entendre pour une telle solution, à l'instar du secrétaire d'Etat aux Sciences George Freeman, qui a démissionné jeudi matin.

Cette prise de position intervient peu après que Boris Johnson a annoncé sa démission en tant que chef des Tories. Il restera toutefois au pouvoir en attendant que son successeur soit élu par les membres du parti, le calendrier doit être dévoilé la semaine prochaine, selon Boris Johnson.

Dans sa lettre, adressée au chef du "Comité 1922", chargé de l'organisation interne du parti conservateur, John Major propose que le vice-Premier ministre Dominic Raab assure l'intérim en attendant que le parti ait un nouveau chef, qui deviendra Premier ministre.

"Les intérêts du pays doivent avoir la priorité sur tout le reste, et, avec autant de difficultés critiques à moyen-terme, une réponse imaginative (...) est absolument dans les intérêts du pays", a poursuivi John Major.

Sur le même sujet