En pleine crise politique, Boris Johnson renonce finalement à sa fête de mariage

Boris Johnson et sa femme Carrie n'ont plus l'intention d'organiser une grande fête de mariage à la fin du mois dans la résidence de campagne mise à disposition des Premiers ministres britanniques, ont indiqué vendredi des sources à Downing Street.

AFP
En pleine crise politique, Boris Johnson renonce finalement à sa fête de mariage
©Photoshot

L'annonce qu'une fête était prévue à Chequers, superbe manoir du XVIe siècle avec piscine intérieure au nord-ouest de Londres, avait suscité de nombreuses critiques après la démission de Boris Johnson jeudi. Il a été poussé vers la sortie par une crise de confiance majeure, marquée par quelque 60 démissions en 48 heures dans son gouvernement.

M. Johnson a cependant précisé qu'il resterait à Downing Street jusqu'à l'arrivée de son successeur, une procédure qui durera plusieurs semaines.

Certains l'avaient accusé de vouloir assurer l'interim uniquement pour sauver sa fête de mariage dont les invitations avaient été déjà lancées.

"Il s'accroche pour une dernière fête", titrait vendredi le tabloïd de gauche Daily Mirror, avec en médaillon une photo du couple lors de son mariage en mai 2021.

Selon les mêmes sources à Downing Street, les Johnson cherchent un nouveau lieu.

Boris Johnson, 58 ans, et Carrie Johnson, 34 ans, s'étaient mariés religieusement l'an dernier à la cathédrale catholique de Westminster, en petit comité. A l'époque, les restrictions anti-Covid limitait les rassemblements à 30 personnes.

"On aimerait tous avoir un mariage grandiose aux frais du contribuable à Chequers, mais il ne pourra pas le faire parce que les Britanniques trouveront ça odieux", avait réagi jeudi sur la radio LBC le maire travailliste de Londres, Sadiq Khan.

Le couple a deux enfants, Wilfred, 2 ans et Romy, 7 mois. Boris Johnson, dont c'était le troisième mariage, a au moins cinq autres enfants.