Des passagers bloqués pendant des heures dans un Thalys sans climatisation en pleine canicule: "Il fait 45 degrés ici, certains ont fait un malaise"

Environ 750 passagers d'un Thalys sont restés bloqués mardi soir peu après la gare de Paris-Nord. En cause: une panne de courant qui a immobilisé leur train quelques minutes après leur départ. Le tout, sans air conditionné alors que les températures étaient infernales...

J.Co.
Des passagers bloqués pendant des heures dans un Thalys sans climatisation en pleine canicule: "Il fait 45 degrés ici, certains ont fait un malaise"
©Shutterstock/Vincent Brenn

"Un véritable chaos": voilà comment les passagers du train bloqués décrivent leur voyage à bord d'un Thalys qui reliait Paris à Bruxelles. Le train, qui devait initialement partir mardi à 17h30 depuis le gare du Nord de Paris, a d'abord été retardé d'une heure. Mais le soulagement des passagers n'a été que de courte durée une fois que le train a démarré. Seulement quelques minutes après le départ, le Thalys s'est retrouvé immobilisé, aux alentours de Saint-Denis. Selon Lydie Leers, qui a raconté sa mésaventure à HLN, "tout le monde a commencé à transpirer. Il faisait 45 degrés dans le train", explique la passagère.

Le calvaire ne faisait en fait que commencer. Les passagers sont restés bloqués pendant des heures, sans eau. Des bouteilles du wagon bar ont été distribuées, mais le stock a rapidement été épuisé. De quoi provoquer quelques tensions. "Nous n'avons reçu aucune information", poursuit Lydie. "Une petite révolte a commencé à éclater. Des passagers furieux ont tenté de briser les vitres et ont demandé de l'aide aux personnes qui se trouvaient sur les quais à Saint-Denis." D'après les images publiées sur les réseaux sociaux, ces derniers ont tenté de lancer des bouteilles d'eau à l'intérieur du wagon pour leur venir en aide.

A bord, la situation était tellement infernale que "certains passagers ont fait un malaise". Les portes du train, elles, sont restées désespérément bloquées.

Ce sont finalement les pompiers qui sont venus libérer les 750 passagers vers 22h30, en utilisant des échelles spéciales et deux sorties de secours à l'avant et à l'arrière du train. L'airco avait, heureusement, été rétabli entre-temps.

Une autre panne de courant à Lille

Mais l'histoire ne s'est pas arrêtée là. Tous les passagers ont été renvoyés à Paris-Nord, où ils ont passé la nuit. En espérant pouvoir prendre le premier train ce mercredi matin. Mais une autre panne, cette fois à Lille, a une nouvelle fois perturbé leurs plans..

Voilà donc les passagers encore bloqués à la gare de Paris-Nord ce mercredi matin, en attente d'une solution. Ils doivent désormais trouver un autre train. Problème: tous les Thalys sont quasiment tous complets.... "On pourrait prendre un Uber mais cela va nous coûter 490 euros. Ou un bus, mais on en aurait pour sept heures de route. On attend donc", témoigne Tom Van Heymbeeck, toujours auprès de HLN.

Selon la SNCF, la panne de plusieurs heures de ce mercredi a plongé le poste de commandement régional dans le noir et interrompu la circulation des TER, TGV, Thalys et Eurostar dans tous les Hauts-de-France. Les gares de Lille Flandres et Lille Europe ont été temporairement fermées au public, avant de rouvrir. Le minimum de courant a été rétabli afin de permettre une reprise progressive de la circulation des trains à partir de 7h45, a précisé le service de communication de la compagnie.

Le trafic devrait rester perturbé pour une bonne partie de la journée. Selon Franck Dhersin, vice-président des Hauts-de-France chargé des transports, la chaleur exceptionnelle pourrait être à l'origine de la panne.

Enfin à Bruxelles

Finalement, un train a pu partir tôt mercredi matin avec tout le monde à bord, indique HLN. Tous les passagers ont pu arriver à Bruxelles vers 10h, après quasiment 12 heures de retard...