"On ne peut pas continuer comme ça": des militants écologistes bloquent une autoroute autour de Londres

Des militants écologistes ont bloqué mercredi l'autoroute qui entoure Londres pour protester contre l'inaction du gouvernement britannique face à la crise climatique, après des températures record dans le pays.

AFP
Image d'illustration.
Image d'illustration. ©Shutterstock

Le site des autoroutes du pays mettait en garde contre des bouchons d'une quinzaine de kilomètres alors que les militants avaient franchi des portiques au-dessus de l'autoroute M25, provoquant l'intervention de la police.

"On vient juste d'avoir des températures de 40 degrés, ce qu'on prévoit depuis des décennies. Peut-être que ça arrive un peu plus vite, mais ça montre juste à quel point le gouvernement n'est pas préparé au changement climatique et c'est évident qu'on ne peut pas continuer comme ça", a affirmé un porte-parole du groupe Just Stop Oil, qui milite pour la fin de l'exploitation des énergies fossiles.

Mardi, pour la première fois au Royaume-Uni, le mercure a dépassé les 40°C dans le pays, avec notamment 40,2°C à l'aéroport d'Heathrow, dans l'ouest de Londres, puis 40,3°C à Coningsby, un village du nord-est de l'Angleterre.

La multiplication des vagues de chaleur est une conséquence directe de la crise climatique selon les scientifiques, les émissions de gaz à effet de serre augmentant à la fois leur intensité, leur durée et leur fréquence.

En raison de la chaleur, d'importantes perturbations ont été observées dans les transports - non adaptés pour gérer de telles températures - et plusieurs incendies se sont déclenchés.

Seize pompiers ont été blessés alors qu'ils luttaient contre un incendie dans le village de Wennington à l'est de Londres. Le feu s'est étendu sur une superficie de 40 hectares, comprenant habitations, bâtiments agricoles et garages.

"Hier (mardi) a été la journée la plus chargée pour les services d'incendie de Londres depuis la Seconde Guerre mondiale", a déclaré sur Sky News le maire de Londres, Sadiq Khan, appelant les Britanniques à rester vigilant malgré la baisse des températures.

M. Khan a également accusé les candidats conservateurs pour succéder au Premier ministre Boris Johnson d'ignorer "l'éléphant dans la pièce" qu'est le changement climatique, sujet très peu abordé lors de la campagne.