Grèce: les pompiers luttent depuis six jours contre l'incendie dans un parc national

Un important incendie est en cours depuis six jours dans un parc national au nord-est d'Athènes, en Grèce.

AFP
Plus de 2.500 hectares de forêt de pins ont déjà été brûlés depuis jeudi dans le parc national de Dadia.
Plus de 2.500 hectares de forêt de pins ont déjà été brûlés depuis jeudi dans le parc national de Dadia. ©AP

Des centaines de pompiers continuaient à lutter mardi, pour la sixième journée consécutive, pour tenter de sauver d'un incendie l'un des plus importants parcs nationaux de Grèce, qui abrite trois des quatre espèces de vautours d'Europe. "Il est très difficile de contrôler le feu car la végétation est très dense", a déclaré un porte-parole des pompiers, alors que plus de 2.500 hectares de forêt de pins ont déjà été perdus depuis jeudi dans le parc national de Dadia, à environ 900 kilomètres au nord-est d'Athènes.

Les pompiers s'activent notamment à "élargir les pare-feu" pour tenter de freiner l'extension de l'incendie, a expliqué mardi à la presse Dimitris Petrovits, gouverneur adjoint de la région d'Evros (nord-est).

Plus de 300 pompiers, quatre avions et six hélicoptères sont engagés, a-t-il précisé.

Le parc de 428 km2 est une des zones protégées les plus importantes d'Europe, offrant un habitat idéal pour des oiseaux de proie rares, et il abrite la seule population nicheuse de vautours moines des Balkans.

Le parc a déjà subi des dommages "incalculables", "c'est un grand choc", a commenté sa directrice adjointe, Anna Konstantinidou, à la télévision publique ERT.

"L'observatoire (des oiseaux) a été complètement détruit. Le principal objectif est maintenant de sauver la zone la plus importante qui contient les nids de vautours moines", a-t-elle ajouté.

Le parc abrite trois des quatre espèces de vautours d'Europe - le vautour moine, le vautour fauve et le vautour percnoptère - et 36 des 38 espèces de rapaces d'Europe.

Ainsi que 104 espèces de papillons, 13 d'amphibiens, 29 de reptiles et environ 65 de mammifères, dont 24 de chauves-souris.

La Grèce est particulièrement vulnérable aux incendies en été. Près de 60 feux de forêt y ont éclaté au cours des dernières 24 heures, selon les services anti-incendies.

La semaine dernière, les températures ont atteint 42°C dans certaines zones du pays. Elles ont légèrement baissé depuis.

En 2021, les feux de forêt ont détruit 103.000 hectares en Grèce et fait trois morts.

Les scientifiques affirment que le changement climatique induit par l'homme amplifie les phénomènes météorologiques extrêmes, notamment les vagues de chaleur, les sécheresses et les incendies observés dans plusieurs régions d'Europe et en Californie ces dernières semaines, augmentant à la fois leur intensité, leur durée et leur fréquence.