Crise politique en Italie: premier accord d'union au centre-gauche avant les législatives

Le Parti démocrate italien (PD, centre-gauche) s'est allié mardi avec un petit groupe centriste en vue des législatives de septembre, pour lesquelles les droites se présentent unies et favorites.

AFP
Crise politique en Italie: premier accord d'union au centre-gauche avant les législatives
©AP

Le PD d'Enrico Letta et Azione de Carlo Calenda devront cependant trouver d'autres appuis, vraisemblablement au centre, pour espérer menacer le bloc conservateur constitué de Forza Italia de Silvio Berlusconi, la Lega de Matteo Salvini et Fratelli d'Italia de Giorgia Meloni.

"Rien n'est écrit, nous partons pour remporter ces élections", a déclaré Carlo Calenda lors d'une conférence de presse après la signature du pacte électoral avec le PD, le plus grand parti du centre-gauche.

"Nous sommes solides et compacts. Nous allons gagner", a-t-il dit.

La gauche est sous pression pour présenter un ticket gagnant depuis l'effondrement le mois dernier de la coalition d'union nationale du Premier ministre Mario Draghi, qui a donné le coup d'envoi d'une campagne électorale pour les législatives rapidement dominées par la droite.

Fratelli d'Italia, formation nationaliste et eurosceptique, est actuellement en tête des sondages avec environ 24% des voix. Ses alliés, Forza Italia et la Lega anti-immigration, sont crédités respectivement de 7% et 12% des intentions de vote.

Selon un sondage de l'institut Swg publié lundi, le PD est crédité d'environ 23% des intentions de vote, tandis que Azione et le petit parti +Europe auquel ils sont associés, ont un score cumulé d'environ 6%.

Le scrutin du 25 septembre intervient alors que l'Italie, lourdement endettée, est aux prises avec une inflation galopante et s'inquiète pour ses approvisionnements énergétiques en raison de la guerre en Ukraine.