Nouveau week-end noir sur la route des vacances: les premiers bouchons se forment en France

Les routes des vacances étaient bien encombrées samedi, en ce deuxième week-end de chassé-croisé entre les vacanciers en partance et ceux qui reviennent de voyage.

Belga
Nouveau week-end noir sur la route des vacances: les premiers bouchons se forment en France
©Shutterstock

En France, la journée de samedi est classée rouge dans le sens des départs dans la majorité du pays et même noir pour le sud-est par Bison Futé. La journée est aussi colorée de rouge dans le sens des retours. Dimanche devrait être plus calme, le pays étant classé vert pour les retours ainsi que pour les départs, sauf en région Auvergne-Rhône-Alpes et dans l'arc méditerranéen, teintés d'orange dans les deux sens, selon l'organe officiel d'information trafic.

Bison Futé comptabilisait, à 12h13, 1.084,10 kilomètres de bouchons cumulés sur l'ensemble du territoire. Dans ses prévisions, l'organe estimait que le pic d'embouteillages devrait être atteint au niveau national entre 11h00 et 13h00 mais prévenait que les difficultés devraient rester élevées jusqu'à 20h00.

L'organisation de mobilité belge VAB comptait, elle, plus de cinq heures d'embouteillages sur la route reliant Paris à la frontière espagnole. Pour le trajet passant par le Luxembourg et Lyon jusqu'à la frontière espagnole, le VAB prévient que le temps de parcours est allongé de près de quatre heures.

Pour les retours, il faut tenir compte de trois heures d'embouteillages depuis la frontière espagnole jusqu'à Lyon et le Luxembourg, toujours selon le VAB. Le trajet depuis la frontière espagnole jusqu'à Paris en passant par Bordeaux est allongé de deux heures.

Pour le tunnel du Mont Blanc, il faut s'armer de patience, le temps de parcours étant allongé de 1h20.

L'Allemagne compose également avec des routes encombrées avec un trajet allongé de 1h30 entre Wurtzbourg et Salzbourg en Autriche, passant par Nuremberg et Munich. Entre Karlsruhe et Bâle, les retards atteignent une heure.

En Suisse, la police locale et le Touring Club Suisse (TCS) indiquaient sur Twitter que les colonnes de voitures atteignaient déjà samedi matin dix kilomètres des deux côtés du tunnel du Gothard. Selon le TCS, cela représente un temps d'attente de près de deux heures. Il recommande d'utiliser la route du San Bernardino.