Boris Johnson se dit "atterré" par l'agression contre Rushdie

Boris Johnson se dit "atterré" par l'agression contre Rushdie
©AP

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est dit "atterré" par l'agression dont a été victime vendredi son compatriote l'écrivain Salman Rushdie aux Etats-Unis.

Je suis "atterré que Sir Salman Rushdie ait été poignardé alors qu'il exerçait un droit que nous ne devrions jamais cesser de défendre", a réagi M. Johnson dans un tweet, en allusion à la liberté d'expression.