Boris Johnson ou le mythe de l’éternel retour

Dans quelques semaines, le Premier ministre quittera son poste. Non sans nourrir l’ambition de revenir un jour au 10 Downing Street. Ses deux derniers discours révèlent des traits de personnalité qui expliquent en partie sa disgrâce – provisoire ?

Tristan de Bourbon, correspondant à Londres
Boris Johnson
©AP
Un peu plus de trois ans après son arrivée au pouvoir, Boris Johnson, connu comme le grand facilitateur du Brexit, quittera le devant de la scène politique britannique. Le parti conservateur annoncera, le 5 septembre, ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet