"Si vous me voyez, alors pleurez": que sont les "pierres de la faim" qui refont surface à cause de la sécheresse ?

La sécheresse actuelle a permis aux "pierres de la faim" de refaire surface sur les bords de l'Elbe.

"Si vous me voyez, alors pleurez": que sont les "pierres de la faim" qui refont surface à cause de la sécheresse ?
©D.R.

Les "pierres de la faim" ont été utilisées comme témoins des sécheresses qui ont frappé l'Europe à travers l'histoire. Elles attestent des souffrances vécues, des mauvaises récoltes et des famines qui ont frappé les populations lors de ces évènements désatreux.

Ce type de repère hydrologique se rencontre tout particulièrement sur l'Elbe, le fleuve qui traverse la République Tchèque et l'Allemagne.

L'une de ces "pierres de la faim" est notamment réapparue il y a quelques jours dans la ville tchèque de Děčín, signe de la sécheresse extrême à laquelle l'Europe est actuellement en proie.

Sur cette dernière, une inscription de 1616 laisse imaginer les tragédies vécues à cette période: "Si vous me voyez, alors pleurez". D'autres dates sont également annotées: "Avant 1900, les sécheresses suivantes sont commémorées sur la pierre : 1417, 1616, 1707, 1746, 1790, 1800, 1811, 1830, 1842, 1868, 1892 et 1893", précise ainsi une étude réalisée par des chercheurs tchèques en 2013.

La dernière fois que cette pierre avait refait surface remonte seulement à 2018.

L'Observatoire européen de la sécheresse indique que 47% de l'Europe se trouve actuellement dans des conditions de sécheresse. Avec le réchauffement climatique, ces catastrophes naturelles pourraient se multiplier.