Russie: "situation difficile" avec les feux de forêt provoqués par la chaleur

La Russie connaît une vague de chaleur sur son territoire.

AFP
Russie: "situation difficile" avec les feux de forêt provoqués par la chaleur
©AFP

La Russie fait face à une "situation difficile" avec les feux de forêt en raison d'une chaleur "anormale", notamment dans une région proche de Moscou, la capitale russe souffrant régulièrement des fumées ocres, s'est alarmé mercredi le président russe Vladimir Poutine. "En raison des conditions météorologiques difficiles, la situation est difficile dans un nombre de régions de la partie européenne du pays", a déclaré M. Poutine, lors d'une réunion par visioconférence avec des responsables régionaux sur les feux de forêt.

"Il s'agit avant tout des feux de forêt dans la région de Riazan", située à environ 250 kilomètres à l'est de Moscou, a-t-il précisé.

Selon les services de secours locaux, les feux de forêt ont dévasté plus de 11.700 hectares dans la région de Riazan, sur fond des températures quotidiennes dépassant 31°Celsius, accompagnées des rafales de vent soufflant avec une vitesse de 10 mètres par seconde.

Plus de 9.500 pompiers et secouristes ont été dépêchés sur les lieux pour lutter contre le feu, ainsi que huit avions spécialisés et sept hélicoptères, a déclaré pour sa part le gouverneur par intérim de la région, Pavel Malkov, lors de la réunion présidée par M. Poutine.

"C'est une épreuve très dure", a-t-il déploré, en soulignant qu'il n'y a pas "de précipitations et on n'en attend pas prochainement".

M. Malkov s'est toutefois dit confiant que les incendies "seront maîtrisés d'ici deux ou trois jours et entièrement éteints d'ici une ou deux semaines".

La semaine dernière, des fumées causées par ces incendies, qui étaient en cours depuis des jours, ont finalement recouvert des parties de la ville de Moscou. Lundi encore, la fumée et l'odeur du brûlé étaient présentes dans plusieurs quartiers de la capitale.

La mairie de Moscou a vivement réagi en dépêchant dans la région de Riazan 8.500 hommes pour éteindre le feu, en renfort à un millier de pompiers et secouristes locaux déjà mobilisés.

"La fumée recouvre périodiquement Moscou, mais la situation devient aujourd'hui plus contrôlable", s'est félicité mercredi le maire de la capitale russe, Sergueï Sobianine, devant M. Poutine.

La Russie a été frappée ces dernières années par de graves feux de forêt, en particulier en Sibérie et en Extrême-Orient, des zones gigantesques et difficilement accessibles.