Elizabeth II recevra le nouveau Premier ministre dans sa résidence écossaise, une première

C'est une première pour Elizabeth II: la reine de 96 ans, à la santé déclinante, recevra le nouveau Premier ministre britannique la semaine prochaine dans sa résidence écossaise de Balmoral, où elle se trouve actuellement, à la place du palais de Buckingham à Londres.

Elizabeth II recevra le nouveau Premier ministre dans sa résidence écossaise, une première
©AP

Vue ses difficultés croissantes à se déplacer, la presse s'interrogeait sur un retour de la monarque à la longévité inégalée dans la capitale pour l'annonce, lundi, du remplaçant de Boris Johnson au 10, Downing Street.

La cheffe de la diplomatie Liz Truss est considérée comme la grande favorite pour remporter l'élection interne au Parti conservateur au pouvoir face à l'ancien ministre des Finances Rishi Sunak.

Le palais a confirmé mercredi que la chorégraphie très codifiée qui entoure le changement de Premier ministre serait modifiée. Mardi, Boris Johnson se rendra en premier à Balmoral, où la reine passe habituellement la fin de l'été, pour présenter officiellement sa démission.

Il sera suivi de son remplaçant, a précisé un porte-parole.

Cette décision a été présentée comme une manière de faciliter l'organisation de la passation de pouvoir pour l'agenda du Premier ministre, en évitant des modifications de dernière minute.

Dans un contexte de grave crise du coût de la vie provoquant des grèves inédites depuis les années 1980 quand Margaret Thatcher était au pouvoir mais aussi de guerre en Ukraine, il s'agira du premier contact formel entre la reine, cheffe d'Etat, et son 15e Premier ministre.

- Audiences par téléphone -

Elle tient une audience hebdomadaire avec le chef du "gouvernement de Sa Majesté", qui a eu lieu essentiellement par téléphone depuis le début de la pandémie de Covid-19 en 2020. Depuis cette date, elle s'est retirée essentiellement au château de Windsor, en périphérie ouest de Londres, où est décédé son époux Philip en avril 2021 peu avant ses 100 ans.

Depuis une nuit à l'hôpital il y a près d'un an pour des examens jamais précisés, la reine se montre de plus en plus rarement en raison de problèmes pour se déplacer. Elle délègue une part croissante de ses fonctions à son fils Charles, qui avait notamment prononcé en mai à sa place pour la première fois le discours du trône au Parlement, l'une de ses fonctions protocolaires essentielles.

Début juin, les Britanniques avaient célébré pendant quatre jours les 70 ans de règne d'Elizabeth II, qui est le monarque le plus âgé du monde en exercice. Elle est restée quasi absente de ce jubilé de platine, ne se montrant qu'à deux brèves reprises au balcon du palais de Buckingham devant des dizaines de milliers de personnes rassemblées pour la monarque, très populaire

Quelques semaines plus tard en revanche, elle s'est montrée plusieurs fois pour des apparitions publiques en Ecosse, apparaissant souriante et avec une canne lors d'un défilé des forces armées à Edimbourg fin juin.

Elle a été le lendemain reçue par la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon, qui avait annoncé peu avant son intention d'organiser un nouveau référendum d'indépendant. La souveraine a alors été filmée sans canne, ce qui est devenu très rare.