En Pologne, le casse-tête de la rentrée scolaire pour les élèves ukrainiens

175 000 élèves ukrainiens et une pénurie d’enseignants : l’équation est difficile.

Justine Salvestroni, correspondante à Varsovie.
En Pologne, le casse-tête de la rentrée scolaire pour les élèves ukrainiens
©AP
Les copies sont encore éparpillées sur le bureau d’Andrzej Wyrozembski. Le proviseur du lycée Boleslaw Limanowski est ravi : tous les élèves ukrainiens accueillis dans son établissement juste après le début de la guerre ont passé haut la main les tests de langue polonaise, niveau B1 ou B2. Le lycée, situé à Zoliborz, un quartier aisé...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité