Des centaines de documents confidentiels de l'OTAN en vente sur le darkweb

Des centaines de documents confidentiels envoyés par l'Otan au Portugal ont été retrouvés en vente sur le darkweb à la suite d'un piratage informatique ciblant l'Etat-major des Forces armées portugaises et les services de renseignement militaire, a rapporté jeudi le journal Diario de Noticias.

Belga
Des centaines de documents confidentiels de l'OTAN en vente sur le darkweb
©Shutterstock

"Il s'agit d'une cyberattaque prolongée dans le temps et indétectable, menée par des bots programmés pour détecter ce type de documents", a affirmé une des sources anonymes citées par le quotidien en ligne.

Toujours d'après le Diario de Noticias, l'incident a été détecté par le renseignement américain puis signalé aux autorités portugaises en août dernier, par l'intermédiaire de l'ambassade américaine à Lisbonne.

L'enquête des agences de cybersécurité portugaises aurait identifié l'Etat-major général des armées, le renseignement militaire et un département du ministère de la Défense comme les cibles de la cyberattaque, a précisé le journal.

"Le gouvernement est en mesure d'assurer que le ministère de la Défense nationale et les Forces armées travaillent quotidiennement pour que la crédibilité du Portugal, en tant que membre fondateur de l'Alliance atlantique, reste intacte", a répondu par écrit le cabinet du Premier ministre Antonio Costa, interrogé par l'AFP.

"A chaque fois qu'il y a un soupçon d'intrusion (...) la situation est longuement analysée" et des mesures sont prises pour "renforcer la sensibilisation à la cybersécurité", a ajouté le gouvernement, sans pour autant confirmer ni démentir que des documents avaient été volés.

D'après les informations du Diario de Noticias, les documents en cause auraient été échangés entre différents services portugais à travers des lignes de communication non sécurisées