"Une monarque d'exception", "Une reine de cœur ayant marqué à jamais son siècle", "Une amie remarquable": le monde pleure la perte d'Elizabeth II

Le reine Elizabeth II est décédée ce jeudi à l'âge de 96 ans dans sa résidence écossaise de Balmoral. De nombreuses personnalités ont réagi à la mort de la monarque la plus célèbre de la planète.

La Rédaction avec AFP & BELGA

Le pape, "profondément attristé", dit prier pour Elizabeth II et Charles III

"Le Royaume-Uni perd une monarque d'exception qui a profondément marqué l'histoire", réagissent le roi Philippe et la reine Mathilde

Obama salue le règne d'Elizabeth II, défini par la "grâce, l'élégance et un sens du devoir inaltérable"

Emmanuel Macron salue "une amie de la France" qui "a marqué à jamais son siècle"

Emmanuel Macron a rendu hommage à Elizabeth II qu'il a saluée comme "une amie de la France, une reine de coeur" ayant "marqué à jamais son pays et son siècle".

"Sa Majesté la Reine Elizabeth II a incarné la continuité et l'unité de la nation britannique plus de 70 ans durant. Je garde le souvenir d'une amie de la France, une reine de coeur qui a marqué à jamais son pays et son siècle", a réagi le président qui a tweeté en anglais et en français, après avoir posté une photo de la reine, décédée à 96 ans dans son château écossais de Balmoral.

L'ancien chef de l'Etat français Nicolas Sarkozy a pour sa part estimé, dans un communiqué, qu'Elizabeth II "était le symbole de l'amitié indéfectible entre nos deux pays, et des valeurs qui la fondent".

"Je garde le souvenir d'un esprit brillant et libre, fidèle au lourd devoir qui était le sien; d'une personnalité humble et généreuse, qui a inspiré des générations entières", a-t-il poursuivi, en rendant hommage à "son sourire, plein de bonté et d'espièglerie", ainsi que "son humour si délicieusement britannique".

Trump salue l'"extraordinaire héritage de paix et de prospérité" qu'Elizabeth II laisse au Royaume-Uni

Charles Michel salue Elizabeth II "l'Inébranlable"

Le président du Conseil européen Charles Michel a également adressé quelques mots d'hommage à la reine Elizabeth II. "Nos pensées vont à la famille royale et à tous ceux qui pleurent la reine Elizabeth II au Royaume-Uni et dans le monde. Autrefois surnommée Elizabeth l'Inébranlable, elle n'a jamais manqué de nous montrer, par son service et son engagement, l'importance des valeurs durables dans un monde moderne", a-t-il déclaré sur Twitter.

Le chef de l'ONU salue "la grâce, la dignité et le dévouement" d'Elizabeth II

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a salué jeudi "la grâce, la dignité et le dévouement" d'Elizabeth II, qui a été une "présence rassurante pendant des décennies de changements de grande ampleur".

La reine "était largement admirée pour sa grâce, sa dignité et son dévouement à travers le monde. Elle a été une présence rassurante pendant des décennies de changements de grande ampleur, dont la décolonisation en Afrique et en Asie", a-t-il déclaré dans un communiqué.

"Nos pensées vont à la famille" et "au peuple du Royaume-Uni", dit la Maison Blanche

La Maison Blanche a fait part de "ses pensées" pour la famille de la reine Elizabeth II ainsi que pour le "peuple du Royaume-Uni", a déclaré la porte-parole Karine Jean-Pierre.

"Nos coeurs et nos pensées vont à la famille de la reine et au peuple du Royaume-Uni", a dit la porte-parole du président Joe Biden devant la presse.

Le président irlandais salue "une amie remarquable de l'Irlande"

Le président irlandais Michael D. Higgins a exprimé jeudi ses condoléances après l'annonce de la mort Elizabeth II. "Au moment où nous offrons nos condoléances à tous nos voisins au Royaume-Uni, à la suite de la mort d'une remarquable amie de l'Irlande, nous nous rappelons du rôle joué par la reine Elizabeth dans la longue amitié" entre les deux pays à l'histoire tourmentée, a affirmé le président dans un communiqué.

Elizabeth II a représenté une "partie importante de l'histoire" du Canada, dit Trudeau

La reine Elizabeth II était une "présence constante" dans la vie des Canadiens et "restera à jamais une partie importante de l'histoire de notre pays", a déclaré jeudi le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

"Les Canadiens se souviendront et chériront toujours la sagesse, la compassion et la chaleur de Sa Majesté", a ajouté le chef du gouvernement peu de temps après l'annonce du décès de celle qui était la cheffe d'Etat du Canada.

"Un moment profondément triste pour le Royaume-Uni", selon la Première ministre écossaise

a Première ministre écossaise Nicola Sturgeon, en faveur de l'indépendance de l'Ecosse vis-à-vis de Londres, a estimé jeudi que la mort de la reine Elizabeth II est "un moment profondément triste pour le Royaume-Uni, le Commonwealth et le monde".

"Sa vie a été marquée par un dévouement et un service extraordinaires. Au nom du peuple écossais, je présente mes plus sincères condoléances au Roi et à la famille royale", a déclaré la dirigeante écossaise sur Twitter.

La mort de la reine Elizabeth est une "perte irréparable", affirme Zelensky

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré jeudi que la mort d'Elisabeth II était "une perte irréparable".

"Au nom du peuple ukrainien, nous adressons nos sincères condoléances à la famille royale, à l'ensemble du Royaume-Uni et au Commonwealth pour cette perte irréparable", a déclaré le président Zelensky dans un message sur les réseaux sociaux, soulignant qu'il avait appris le décès de la reine avec "une profonde tristesse".

Le décès d'Elizabeth II marque "le jour le plus triste de notre pays", pour Boris Johnson

La souveraine britannique, qui a fêté en février ses 70 ans de règne, "semblait si éternelle et merveilleuse que je crains que nous en étions arrivés à croire, comme des enfants, qu'elle continuerait, encore et encore", a écrit M. Johnson. "Les vagues de chagrin déferlent sur le monde depuis Balmoral - où nos pensées accompagnent la famille royale - et s'écrasent loin des frontières de ce pays, comme à travers les nations du Commonwealth qu'elle chérissait tellement et dont elle était aimée en retour". "C'est seulement lorsque nous sommes confrontés à la réalité de la perte que nous comprenons réellement ce que nous avons perdu", a poursuivi l'ex-Premier ministre britannique.

"C'est maintenant que nous saisissons combien elle comptait pour nous, combien elle a oeuvré pour nous, combien elle nous a aimés", a-t-il poursuivi, soulignant la "profonde sagesse" d'Elizabeth II et son "infatigable bien que discret sens du devoir". Jeudi soir, "des millions de personnes ont suspendu leur geste" à l'annonce du décès de la reine Elizabeth II, "pour penser à la lumière étincelante qui s'est finalement éteinte", a déclaré Boris Johnson.

Vladimir Poutine présente ses condoléances

Le président russe Vladimir Poutine a présenté ses condoléances après la mort de la reine Elizabeth II jeudi après-midi, rapporte l'agence de presse étatique russe Tass. M. Poutine aurait déclaré, selon Tass, que "pendant des décennies, la reine Elizabeth II avait l'amour, le respect de ses sujets et une autorité" mondiale.

Les relations entre la Russie et le Royaume-Uni se sont fortement dégradées depuis l'invasion russe, en février, de l'Ukraine, sanctionnée par les Occidentaux. Le Royaume-Uni s'est présenté comme un farouche allié de l'Ukraine, lui fournissant notamment beaucoup de matériel militaire.

En Belgique :

"La Belgique présente ses condoléances à la famille royale britannique et au peuple britannique. Que SAR la Reine Elizabeth II repose en paix. Pendant plus de 70 ans, elle a été un phare de stabilité et de dignité pour le peuple britannique", a déclaré le Premier ministre Alexander De Croo.

"La Reine Elizabeth II ne sera jamais oubliée", a estimé la ministre de la Défense Ludivine Dedonder. Pour le ministre des Finances Vincent Van Peteghem, "c'est la fin d'une ère, non seulement pour le Commonwealth, mais pour le monde."

Pour le ministre-président wallon Elio Di Rupo, ancien Premier ministre, "pendant ses 70 années de règne, elle a servi avec dignité son pays."

"Je salue la mémoire d'Elizabeth II, grande reine d'un grand peuple qu'elle aura servi avec un très haut et très admirable sens du devoir. Le chagrin des Britanniques est immense, à la mesure de cette personnalité si attachante", a réagi le président du PS Paul Magnette.

"Avec le décès de la Reine Elizabeth II c'est un pan de l'Histoire qui disparaît", a estimé le président du MR Georges-Louis Bouchez. "Elle a connu la période où le progrès fut le plus rapide et s'est sans cesse adaptée en préservant l'institution monarchique britannique. Une immense dame s'en va."

Pour le président de DéFI François De Smet, "la Reine Elizabeth II a traversé l'histoire anglaise, européenne et mondiale avec force et dignité."

Sur le même sujet