Au Royaume-Uni, le Roi est sans pouvoir mais pas sans influence

Le roi Charles III, comme sa mère Elizabeth II, n'a pas de pouvoir politique. Mais ce n'est pas pour cela qu'il est absent de la scène.

Charles III n'aura pas plus de pouvoir que n'en avait Elizabeth II sur la direction du Royaume-Uni (ni sur celle des quinze royaumes du Commonwealth dont il est aussi le chef d'État). La monarchie britannique est, comme les autres européennes, une monarchie constitutionnelle : le Parlement, représentant le peuple, y détient le pouvoir,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet