L'histoire folle de Val Thorens, la plus haute station de ski d’Europe dont (quasi) personne ne voulait

De cette station, personne ne voulait. Trop haute, trop froide et trop lointaine, Val Thorens fut l’objet de nombreuses critiques. Pourtant, en 1972, la première saison de ski y est lancée. Dans le cadre de son dossier “Il était une fois”, La Libre revient sur la création de cette station de sports d’hiver qui, à 2300 mètres d’altitude, fêtera ses cinquante ans cette année.

Clémence Dascotte
L'histoire folle de Val Thorens, la plus haute station de ski d’Europe dont (quasi) personne ne voulait
©Raphaël Batista / Shuttertock
L’histoire de Val Thorens commence dans les années soixante quand la France constate son retard dans le domaine des sports d’hiver par rapport à ses voisins. Elle décide alors de développer plus de stations. Une commission interministérielle est créée et le “Plan Neige” est lancé. Si plusieurs localités sont envisagées à l’époque, Val Thorens est située si haut qu’on ne la voit pas comme une possibilité. En 1963, financée par le département de la Savoie et la Caisse des Dépôt (une institution financière publique), la station des Menuires, à quelques kilomètres de Val Thorens voit le jour. Mais, deux années plus tard,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet