Tensions dans le milieu des échecs: le champion du monde accuse ses adversaires de triche

Une "chasse aux sorcières", des trolls sur Internet et une supposée recette magique pour mieux jouer : le champion du monde d’échecs Magnus Carlsen a déchaîné, en un tweet, un vent de suspicion en accusant un de ses adversaires de triche.

AFP
Tensions dans le milieu des échecs: le champion du monde accuse ses adversaires de triche
©AFP

"Je me retire du tournoi. J'ai toujours aimé jouer à Saint-Louis et j'espère y revenir", a écrit le quintuple champion du monde après sa défaite inattendue, dans le Missouri, lors de la troisième ronde le 5 septembre contre l'Américain Hans Niemann, 19 ans, 43e joueur mondial et invité de dernière minute. Carlsen, qui joue souvent avec les codes des réseaux sociaux, a ensuite posté sur Twitter une vieille vidéo dans laquelle l'entraîneur de foot portugais José Mourinho répond de manière énigmatique à un journaliste : "Je ne préfère pas parler. Si je parle, je vais avoir de gros ennuis."

L’accusation du Norvégien est sibylline, mais la suite l’est moins : l’organisation du tournoi décide dans la foulée de décaler de 15 minutes la diffusion des parties et d’un examen des joueurs à l’aide d’un scanner.

Niemann a connu une accélération fulgurante, étant un des joueurs ayant gagné le plus de points au classement mondial depuis 2021, ce qui le rend suspect.

Les accusations de triche ont certes toujours émaillé l’histoire des échecs, mais depuis que la puissance de calcul des ordinateurs surpasse n’importe quel joueur, les possibilités de triche sont démultipliées, même au plus haut niveau. Un Grand Maître géorgien, Gaioz Nigalidze, a notamment été pris sur le fait en 2015, après des passages un peu trop fréquents aux toilettes.

Plus discrètement, une simple puce vibrante permettrait à un complice d’aider un joueur à distance, d’une manière d’autant plus facile que les parties sont diffusées en direct.

Des rumeurs sur le fait qu'une puce soit introduite dans les fesses de Niemann ont même attiré le patron de Tesla, Elon Musk. Le fantasque homme d'affaires a détourné une citation attribuée à Schopenhauer dans un tweet, supprimé depuis : "Le talent atteint une cible que personne d'autre ne peut atteindre. Le génie atteint une cible que personne ne peut voir (parce qu'elle est dans votre c..)."

Autre hypothèse évoquée, celle d’une fuite de la stratégie de Carlsen, préparée par son équipe, dont Hans Niemann aurait pu bénéficier. Personne en tout cas n’a publié de preuve d’une triche.

Plusieurs joueurs ont d'ailleurs affiché leur soutien à Niemann, dénonçant une "chasse aux sorcières", voire une "paranoïa" des joueurs d'échecs.

"Je sais que je suis propre. S'ils veulent que je me déshabille complètement, je le ferai, je m'en fiche", a-t-il réagi. Ses prochains matchs seront, à coup sûr, scrutés de très près.